horizon vietnam travel
Rencontre au bout du monde - les voyages dans les rêves!
(Prix d’un appel local en france)
0970444651
Vietnam Cambodge Laos Birmanie Chine

8 plus beaux sites à ne pas rater à Vientiane

1. Le temple Pha That Luang

aa26

Ce vieux temple sacré a été construit en 1566, dévasté par les Thaïlandais au XIXème siècle et enfin, restauré à la fin du XXème siècle. Ce monument bouddhique figure sur les armoiries du Laos et ses billets de banque.

«That Luang» signifie «Grande tour» ou plus exactement, «Grand “stûpa» («stûpa» est une structure architecturale du Bouddhisme). Ce monument national est un stûpa doré quadrangulaire de 48 mètres de côté et de 45 mètres de hauteur, entouré de 30 petits stûpas représentant les 30 qualités du Bouddha. Le grand stûpa’’ devient de plus en plus petit vers le haut avec un sommet pointu, traçant une ligne courbe raffinée dans le ciel. De plus, sa couleur dorée n’est pas de la peinture mais il est littéralement couvert de 500 kilos de feuilles d’or. Cette impressionnante couleur d’or combinée à sa forme donne à Pha That Luang une splendeur extraordinaire, une divine beauté devant laquelle tellement de touristes devrait retenir leur souffle. Devant le cloître, vous verrez la statue du roi Setthathirat sur l’ordre de qui, Pha That Luang a été construit. Il abrite encore la statue géante de Bouddha couché de couleur or, la statue khmère du dernier roi d’Angkor Jayavarman VII et diverses statues et peintures de Bouddha.

Pha That Luang demeure le symbole et la fierté du Royaume du million d’éléphants et le lieu où se passent de nombreuses grandes fêtes du Laos. Si vous venez à Pha That Luang à la pleine lune de novembre, a lieu la Boun That Luang, la plus grande fête bouddhiste du pays. Cette fête rassemble des milliers de personnes au Wat That Luang. Pendant la fête, les fidèles donnent des offrandes de guirlandes de fleurs et de la nourriture aux moines.

2. L’Arc de Triomphe de Vientiane Patuxai

aa27

Situé sur l’avenue Lane Xang, cet Arc de Triomphe laotien se trouve près du Pha That Luang et un de ses côtés donne sur le Palais Présidentiel.
Le terme du nom est composé, “Patu” signifiant “porte” et “xai” signifiant “victoire”, c’est alors littéralement “La Porte de la Victoire”. Auparavant, ce monument s’appelait Anousavary, soit “Mémoire”, à la mémoire des soldats inconnus.
Son apparence nous fait tout de suite penser à l’Arc de Triomphe lié à la réputation de Napoléon Bonaparte à Paris. Mais si on le regarde en détails et qu’on y entre, nous trouvons des reliefs et des décors particuliers à ce pays bouddhiste. Le monument comporte cinq tours qui représentent les cinq principes de coexistence entre les nations du monde. Elles représentent également les cinq principes bouddhistes dont l’amabilité réfléchie, la flexibilité, l’honnêteté, l’honneur et la prospérité.
Un des raisons pour lesquelles Patuxai fait partie des incontournables à visiter de la capitale, c’est que les touristes peuvent contempler toute la ville Vientiane à partir de son 5ème étage.

3. Le temple Vat Sisakhet

aa28

C’est le plus vieux temple de Vientiane, bâti en 1818 sous le règne du roi Chao Anouvong – le dernier roi du Lan Xang (l’actuel Laos). L’architecture de ce temple est profondément influencée par celle du Bouddhisme du Siam car à cette époque-là, le Laos venait de devenir un pays vassal du Siam. On dirait que c’est peut-être pourquoi le Vat Sisakhet est le seul temple dont l’architecture resta intacte après l’invasion par le Royaume du Siam en 1828.
Les touristes se trouveront entourés d’environ 6840 bouddhas de différentes tailles et matières : plus de 2000 statues en bronze, terre cuite, bois précieux, céramique, pierre, recouvert d’or ou d’argent, datant du XVème siècle au XIXème siècle dans les couloirs, de nombreuses peintures anciennes…

4. Le temple Vat PhraKeo

aa48

Le Vat Phra Keo (ou HawPhraKaeo) est l’un des plus anciens temples de la capitale laotienne. Il est construit en 1565 sous le règne du roi Setthethirat pour accueillir le célèbre Bouddha d’émeraude – une réplique sculptée en jade qui a été pillée par les Siamois en 1779. Le temple a été détruit deux fois par le Siam et puis reconstruit deux fois, l’une par le roi Anouvong et la deuxième fois par les Français.
Le Vat PhraKeo n’est pas vraiment un temple car il n’y a jamais de moines s’en occupant. Aujourd’hui, le temple est transformé en musée et renferme une superbe collection de bouddhas en bronze et d’objets d’art sacré. Le jardin paysager extérieur est aussi frappant par sa beauté.

5. La Parc du Bouddha XiengKhuan

aa29

Situé à environ 25km de Vientiane, on retrouve ici plus de 200 sculptures bouddhistes et hindouistes en béton au caractère mystérieux. La plus impressionnante est certainement celle d’un Bouddha couché de 40 mètre qui nous fait nous sentir minuscules et faibles à côté de sa robe. Cette gigantesque sculpture est entourée de nombreuses statues de Bouddha, des génies, des animaux, des hommes, des malfaiteurs punis de leurs crimes et des démons. Près de la tête du Bouddha, vous voyez un monument en forme de citrouille d’environ 3 mètres, c’est l’imposante tête du démon. Après être entré dans sa gueule ouverte, des escaliers nous font traverser 3 niveaux – l’Enfer, la Terre et le Paradis.

6. Le temple Vat Si Muang

aa50

La photo du temple Vat Si Muang

Wat Si Muang est l’un des temples les plus visités à Vientiane, surtout par la population laotienne. Le Wat Si Muang Temple a été construit en 1563 sur l’ordre du Roi Setthathirat mais ruiné par les Siamois en 1828. Plus tard, dans l’année 1915, il a été reconstruit par les Français.
Le temple est considéré comme le siège de l’esprit protecteur de la ville. Selon la légende locale, au XVIème siècle, à la construction de la capitale de Vientiane, le roi a décidé d’enfoncer un pilier sacré à l’actuel endroit de Vat Si Muang pour affirmer la souveraineté de l’État. Le jour choisi, quand on creusa le trou pour le pilier, on toucha une nappe d’eau souterraine, alors afin d’empêcher l’eau de jaillir, une femme enceinte, appelée Sao Si, s’est sacrifiée en se jetant dans le trou, devenant ainsi la grande protectrice de la capitale ainsi que du Laos.

7. Le temple Vat OngTeu

aa51

Comme le Vat PhraKeo ou le Vat Si Muang, le Vat OngTeu a été construit au XVIe siècle sur l’ordre du roi Setthathirath, puis détruit au cours de la guerre lao-siamoise au XIXème siècle et reconstruit au XXème siècle.
Le nom de Vat OngTeu signifie “temple du Bouddha lourd” et a été baptisé ainsi en raison de l’imposante statue de Bouddha en bronze de 5m80 de haut et pesant plusieurs tonnes. Autrefois, c’est dans ce temple que les notables et les personnages importants du pays prêtaient chaque année serment d’allégeance au roi.
Le temple abrite aussi l’Institut bouddhique où la plupart des moines, viennent de tout le pays pour étudier le «dhamma» – les enseignements du Bouddha. L’Institut bouddhique est rattaché au ministère de l’Education nationale.

8. Le marché du matin Talat Sao

aa49

Le marché se trouve dans le centre-ville, au croisement de l’avenue Lane Xang et la rue Khou Vieng, ouvert de 7 heures du matin à 16 heures, c’est un endroit idéal pour acheter des souvenirs pour vos proches et vos amis ainsi que pour vous plonger dans la vie trépidante de la capitale.
Dans trois halls anciens et un nouveau bâtiment moderne, il y a pleins de boutiques, de restaurants, des étalages de fruits et légumes, des bijouteries, des magasins de produits artisanaux comme des vanneries, des objets en bois, des tissus de robe ou de sinh (un type de sarong porté par des femmes laotienne), en coton ou en soie. Vous y trouverez aussi des grignotages locaux en tous genres ! C’est à vous à choisir !